accueil galerie photos Kamasoutra histoires liens

Les différentes étapes de l'amour physique

 

 

 

 

 

Fugit Amor d'Auguste Rodin

Faire l'amour peut se décomposer en 3 phases :

Phase de désir

C'est la phase pendant laquelle se déclenche le processus sexuel : (comme pour allumer une lampe il faut un interrupteur). Les hommes et les femmes ont des interrupteurs sexuels différents :

Chez l'homme

L'interrupteur sexuel est essentiellement visuel, mais pas seulement. Il y a longtemps que les publicitaires l'ont découvert et les femmes savent bien que si elles raccourcissent leur jupe, mettent un décolleté profond, elles vont attirer le regard et susciter le désir. Beaucoup d'hommes possèdent le même interrupteur sexuel (visuel), cependant, les uns vont  plus aimer les seins, les autres les fesses, d'autres encore la lingerie fine, la nudité sous le manteau de fourrure, les chaussures à talons et les bas résilles, etc. A vous Mesdames de connaître l'interrupteur sexuel de votre partenaire.

Chez la femme

L'interrupteur sexuel est le fantasme : (le fait qu'un homme se mette tout nu, ne déclenche pas le désir sexuel, si la tête n'est pas à cela). Le processus chez la femme est un fantasme dans lequel on retrouve Amour + amour . S'il n'y a pas un minimum de sentiments la femme n'est pas intéressée par une relation sexuelle. Après un fantasme d'Amour, la femme passe à un fantasme sexuel, dans lequel elle est soit actrice soit spectatrice. C'est toujours le même fantasme qui est appelé avec des variantes, mais le script est personnel et ne doit pas être dévoilé au partenaire. Ce script résulte de l'éducation depuis la tendre enfance (image des parents et autres adultes, et des rêveries d'adolescentes)... A vous Messieurs de faire rêver "d'Amour et d'amour" votre partenaire.
Les fantasmes provoqueront le désir chez votre partenaire, sous l'effet d'une hormone la lulybérine générée dans le cerveau. (La lulybérine n'est pas en vente en pharmacie). On a administré de la lulybérine à une ratte, elle n'a pas mangé, pas bu, pas dormi, elle n'a fait que copuler, elle en est morte !!!). La seule façon de provoquer de la lulybérine chez votre partenaire c'est de la faire fantasmer, de la faire rêver, de l'aimer tout simplement.

Phase d'excitation

Au cours de cette phase, il y a érection chez l'homme et lubrification vaginale chez la femme.

Au niveau de la vulve, elle se manifeste par son ouverture : les corps caverneux se remplissent de sang et se gonflent, ce qui a pour résultat une attraction vers l'extérieur des grandes lèvres qui deviennent plus volumineuses. Par réaction, les petites lèvres font de même. Cette ouverture est d'autant plus importante que l'excitation est forte. L'afflux sanguin est également responsable d'une modification de coloration des grandes et petites lèvres qui se font plus rouges voire un peu violacées. Deux petites glandes s'abouchent au milieu de la vulve : les glandes de Bartholin ; elles sécrètent quelques gouttes qui ne sont pas capables à elles seules d'assurer la lubrification vaginale. Au cours de cette phase d'excitation, la vulve présente de nombreuses modifications ; ces dernières s'amplifient et se diffusent à tout le vagin lors de la phase en plateau.

Phase de plateau

Au cours de cette phase, le plaisir est constant à un niveau élevé, mais en dessous de l'orgasme. C'est ce que les hommes et les femmes connaissent pendant la masturbation qu'ils ou qu'elles peuvent prolonger ou raccourcir sans atteindre l'orgasme.

Pendant la phase de plateau la lubrification vaginale, débutée pendant l'excitation, se développe et s'amplifie. La lubrification vaginale n'est pas un phénomène sécrétoire comme beaucoup le croient. Il s'agit de la sudation d'un liquide voisin du plasma sanguin à travers la paroi vaginale et plus particulièrement de sa paroi antérieure (il s'agit de la paroi en contact avec l'urètre), qui est richement vascularisée. Comme chez l'homme, les organes génitaux internes de la femme subissent d'importantes modifications vasculaires : une congestion sanguine, lors de l'excitation. De la même façon l'afflux sanguin génital, lié à la période pré-menstruelle et même menstruelle, peut provoquer une excitation sexuelle. L'absence de vaso-congestion (afflux sanguin) explique la sécheresse vaginale.

Du fait de la remontée de l'utérus et de son col dans l'abdomen au cours de cette phase, le vagin s'allonge et son orifice s'élargit. La femme peut constater, si elle s'examine à ce moment là, la disparition et l'aplatissement des petites stries transversales qui tapissent le tiers externe de la paroi antérieure ou supérieure du vagin.

La phase en plateau correspond au prolongement et au maintien de l'excitation. Elle aboutit normalement à l'orgasme. Si au cours de la première phase, nous avons pu constater des modifications importantes des 2/3 internes, celles-ci se manifestent au niveau du 1/3 externe se refermant en quelque sorte sur la verge et l'enserrant : c'est la plate-forme orgasmique qui obstrue l'entrée d'un vagin non pénétré.

La ballonisation du fond du vagin qui est une augmentation du volume de la cavité dans toutes ses dimensions réalise un réceptacle pour le sperme à venir.

Après la fin du rapport, le maintien, encore quelques temps de cette obstruction par la plate-forme orgasmique empêche efficacement l'écoulement du sperme vers l'extérieur. Celui-ci s'évacuera complètement un peu plus tard : lors du retrait ou des changements de position.

Phase d'orgasme

Cette phase dure 3 à 5 secondes avec des spasmes (des contractions des muscles chez l'homme comme chez la Femme). C'est un arc réflexe (qui n'est pas sous le contrôle de la volonté) au cours duquel la femme ou l'homme se laisse aller. Cette phase s'accompagne d'un maximum de plaisir. Chez l'homme cette phase correspond au moment de l'éjaculation. La femme connaît aussi un paroxysme de plaisir sans évidemment s'accompagner d'éjaculation.
L'homme est mono-orgasmique. La femme est soit mono-orgasmique, soit multi-orgasmique (record contrôlé par électrocardiogramme : 48 orgasmes en rafale). La femme à deux centres orgasmogènes (ne pas confondre avec les zones érogènes) : le clitoris et le point G. L'homme n'a que le gland qui déclenche l'éjaculation.

Voir les bienfaits de l'orgasme.

Phase de résolution

C'est une phase pendant laquelle, l'homme sous l'influence d'une hormone l'endorphine à tendance à s'endormir, et pendant laquelle il ne peut pas recommencer le rapport. A 20 ans le temps de récupération est bref, à 70 ans il faut un certain temps.
La femme n'a pas de phase de résolution, elle peut recommencer si elle le désire. La femme n'a pas la limitation à un seul orgasme contrairement à l'homme. Pendant cette phase l'homme doit faire attention à sa partenaire et la câliner plutôt que de s'endormir comme une masse !

Les transformations pendant l'acte sexuel

Chez la femme comme chez l'homme

Rougeur du visage. Triangle rouge sur la poitrine. Rétrécissement du champ visuel. Rétrécissement du champ auditif. Accélération du rythme cardiaque. Accélération de la respiration. Transpiration.

Chez la femme

Lubrification vaginale. Spasmes du plaisir avec mouvement réflexe du bassin. Émissions orgasmiques (chez certaines femmes). Contractions des muscles vaginaux et de l'utérus. Ballonisation du vagin en forme de poire lors de l'orgasme clitoridien, avec force d'attraction vers l'intérieur. Ballonisation du vagin en forme de A inversé lors de l'orgasme vaginal, avec force de répulsion vers l'extérieur. Les sensations sont différentes entre l'orgasme vaginal et l'orgasme clitoridien :
Sensations en surface pour l'orgasme clitoridien. Sensations plus profondes pour l'orgasme vaginal. Ces sensations de plaisir viennent d'hormones qui envahissent les zones sexuelles du cerveau, sous l'effet d'une stimulation mentale, et du "frottement" sexuel.

Chez l'homme

Érection de la verge. Ascension des testicules (gauche ou droit en premier ou les deux en même temps - ceci est une boussole pour savoir si son partenaire est proche de l'éjaculation).  Spasmes du plaisir avec mouvement réflexe du bassin.  Contractions éjaculatoires : éjaculation du sperme en 3 ou 4 pulsions.

accueil galerie photos Kamasoutra histoires liens